Territoires et haut débit : le blog des projets

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

ACH34 VS CG34

La décision du tribunal administratif de Montpellier, qui a rendu le 1er avril 2005 une ordonnance de référé suspendant la délégation de service public attribuée à LDCollectivités (Neuf Télécom) pour la constitution d’un réseau départemental haut débit, fait débat.

Pour le poursuivre nous vous suggérons la lecture de ce billet rédigé par un blogueur juriste : "de la fierté d'être ignorant".

Pour rester équilibré vous pouvez aussi jeter un oeil sur le site de l'ACH34, l'Association des contribuables de l'Hérault qui a saisi le tribunal administratif de Montpellier.

Trackbacks

Aucun trackback.

Les trackbacks pour ce billet sont fermés.

Commentaires

1. Le mardi 19 avril 2005 à 17:22, par woodini :: email

J'ai lu très attentivement les deux textes liés à cette information. Comme lors d'une série d'échange précédent, je m'étonne d'un certain nombre de présupposés dans les discours. Restons-en au texte du juriste. Premièrement derrière son agacement se trouve l'idée, portée très souvent dans ces thèmes, que la concurrence fait baisser les prix. Cette idée est issue du discours économique dominant qui est celui du néolibéralisme et qui reste encore à prouver sur le papier. Cet été est sorti une revue, "alter éco", qui expose de manière peut-être rapide quelques arguments qui vont à l'encontre de ces considérations. NON, la libre concurrence ne fait pas Automatiquement baisser les prix et dans le domaine des télécommunications, très forts seraient les économistes arrivant à le prouver. Derrière cela, il y aussi souvent l'idée que le choix est synonyme de liberté. Je ne vois pas en quoi le fait de pouvoir choisir entre deux trois ou trente opérateur me rendrait particulièrement libre (enfin là j'avoue je sors du propos...)
"Mais quand même bordel!" après tout qui y a-t-il de mal à vouloir que le Conseil Général utilise ses sous à des choses plus "utiles". Est-on vraiment obligé de dépenser ces sommes pour effectivement "doubler" un réseau existant n'y a-t-il pas des choses plus urgentes à faire que d'investir 25 millions d'euros dans un réseau Internet?
Et puis que nous montre ce verdict : c'est qu'il existe aussi des moyens de contrôle sur la manière dont on dépense nos sous et qu'il peut de temps à autre y avoir un contrôle sur nos élus. C'est quand même une bonne nouvelle...
Là où je rejoins tout à fait notre ami juriste c'est quand il dénonce les possibilités de liens malsains entre l'association et FT. Cela fait certes partis du jeu mais ce n'est quand même pas, si cela s'avère vrai, tout à fait démocratique.
Enfin, je m'interroge beaucoup sur la disparition des services publics. Aujourd'hui totalement disparus de l'échiquier politique et du paysage social français, les services publics étaient - et à mon avis constituent encore - des alternatives intéressantes à ce genre de problème. Car regardons les choses en face, les opérateurs n'ont malgré tout qu'une idée en tête, c'est faire du bénéfice, et si possible une belle croissance à deux chiffres. Que l'on ne me dise pas que cela va au final servir aux citoyens ou aux habitants des régions qui ne possèdent pas le haut débit. Les collectivités locales payent encore avec nos sous des entreprises sur lesquels plus aucun contrôle politique n'est possible. Qui y gagnent? On passe d'une situation d'un opérateur unique qui possédait certes ses défauts mais sur lequel on avait un certain contrôle à une série d'opérateurs, [dont au moins sur le domaine des portables, il sont largement cartélisés] que l'on continue à financer deux fois, on les payent par nos impôts et par nos factures et sur lesquels le contrôle n'existe pas. Demain, on peut délocaliser, qui pourra y dire quelques choses, demain, ils peuvent faire faillite, comment cela se passera-t-il?
D'autant plus qu'il me semble que les TIC participent aussi à la légitimisation du discours ultralibéral qui vise à détruire le service public en se présentant comme une alternative sympathique à la disparition d'une valeur liée à l'histoire de la République : la proximité...

2. Le jeudi 21 avril 2005 à 11:16, par Thierry Marcou

Sur la question de la "disparition des services publics" et sur celle de la proximité comme "valeur républicaine", je vous conseille de lire les premières restitutions du groupe de travail de la Fing consacré aux "nouvelles proximités publiques" : www.fing.org/index.php?rubrique=proximites_sp

Ce groupe associe des acteurs publics des institutions de l’Etat, des collectivités territoriales, des acteurs de la recherche universitaire, des représentants usagers.

Par ailleurs le débat se poursuit sur le site de l'o-tan avec ce nouveau billet consacré à l'annulation de la DSP du CG34 : www.o-tan.fr/article.php3?id_article=1374

3. Le jeudi 21 avril 2005 à 13:23, par Modesto Alexandre :: email :: site

Dans 15 ans.. je rigolerais..

Quand les gens du 34 seront obligés de se séparer de leurs équipements VDSL 2+ sur la paire cuivre à moins de 300 mètres.

Certes ces gens là, auront 100 Mb/s (sans doute) avec des bon chipset
Le backbone Fibre optique jusqu'au sous répartiteur aura été crée.. Il permettra de n'avoir aucune concurence

Et surtout :

Aucun moyen aux collectivités locales de faire des échanges locaux à 100 Mb/s

Puisqu'après tout, une infrastructure tout optique "neutre" mis à disposition des collectivités.. Devra sans doute pouvoir faire cela

Immaginnez.. une sous préfecture capable de pouvoir récupérer toutes les données relatives à x ou y.. à l'autre bout du département..

Immédiatement à coût 0

C'est tragique, les 25 Millions d'euros d'économies.. seront ou auraient pu être fait en moins de 15 ans. Avec un réseau tout optique utilisant ethernet (bas coût) (combien coutera du matos ethernet dans 15 ans ?)

C'est TRAGIQUE

méthode 1 :

Il y'a peut être plus que les yeux pour pleurer..

Ou.. la seconde méthode :

Trouver les gens capables de faire du génie civil, et montez votre coopérative télécom.. :)

4. Le lundi 20 août 2007 à 11:15, par cottages and castles scotland :: email :: site

Personnellement j'utilise les flux dans FF car j'aime bien la présentation dans les marques pages. Mais je pense que chacun a son utilisation personnelle (voir avec un widget par exemple).

Ajouter un commentaire

Les commentaires pour ce billet sont fermés.