E4- EntreNet et organisation informelle

Un article de UpFing06.


SESSION E4.
Session d'ateliers : Valeur, valeurs, acteurs de l'EntreNet : scénarios d'avenir
Vendredi 9 juin 2006, 10h-12h

Sous l'organigramme, l'"organisation informelle"


Sommaire


Problématique

Alors même que l'autorité se réaffirme dans les entreprises comme ailleurs, que les ERP et autres applications "métiers" formalisent et rationnalisent tout ce qui peut l'être, on voit émerger, dans les organisations, une tendance presque inverse : l'usage des TIC au service des échanges informels – la messagerie instantanée entre collègues, les wikis de projets, les blogs de relation clientèle, les forums d'échanges d'idées, les dépôts de connaissances tacites... Pour Euan Semple, qui fut en charge de ces dispositifs pour la BBC, il s'agit de "permettre à l'organisation informelle de se manifester et de fonctionner, et d'influencer l'organisation formelle de l'entreprise".

Quelques questions de départ...

  • Un premier tour de table (et de salle) sur nos expériences respectives de projets révélant cette organisation informelle, il s'agit en quelques mots de partager cette expérience, en présentant bien sûr le projet, les outils mis en oeuvre, les usages qui se sont développés,...
  • Maintenant, de quels outils parlons nous ? faisons ensemble un tour rapide de ces technologies et des usages qu'elles induisent ? Sont elles connectées avec l'informatique traditionnelle ou pas ? est il possible d'envisager des passerelles ?
  • Quels bénéfices les entreprises peuvent-elles tirer de ces dispositifs ? Quelles sont les difficultés à gérer, à surmonter ? est ce simple ? au final, où sont les clés du succès ?
  • Les conversations qui sont au coeur de cette nouvelle organisation existent aussi en dehors de l'entreprise ? comment peut on gérer cette dualité ? où sont les limites ?

Suggestions de contributeurs

  • Euan Sample, The Obvious
  • François Nonnenmacher, Padawan
  • Alexis Mons et Christophe Routhieau, groupeReflect, éditeur de blueKiwi
  • Hervé Kabla, DSI de Dassault System (au final, hervé ne sera pas là physiquement, nous aurons peut être un témoignage vidéo à diffuser)

Méthodologie / Ligne de conduite des ateliers

Les ateliers du vendredi 9/6 au matin s'intéressent à la manière dont se structurent les territoires qui composent ce que nous désignons par "EntreNet" : les jeux d'acteurs, les stratégies, les modèles économiques, les relations...

Ici encore, il sera important de s'appuyer sur des exemples concrets pour engager un échange ni complaisant, ni critique par principe. Après une phase d'échange, les ateliers auront pour mission de proposer 2 ou 3 scénarios d'avenir : des histoires courtes, intelligibles, de ce qu'il pourrait advenir dans 5 ans.


Débat : que sait-on, que pense t-on aujourd'hui sur ce sujet?

Selon la taille et la complexité de l'entreprise, on peut observer deux organisations : la hiérarchie et le réseau. Les grands mots-clés de l'une et l'autre sont (complétez, pardonnez les anglicismes ou francisez-le si vous voulez) :

  1. hiérarchie : entreprise, process, top-down/bottom-up, services/départements, centralisation / "one size fits all"
  2. réseau : individu, rôle, peer-to-peer, communautés, autonomie / "custom/ad-hoc"

Plutôt que d'opposer ces deux formes, il faut les faire coexister. Les outils de type blogs, wikis, forums, messagerie instantanée, réseaux sociaux, etc. peuvent servir, à condition qu'ils fassent partie de l'arsenal "officiel" des outils de communication, et qu'on les combine, les favorisent (par des conseils, l'intégration aux outils plus centralisés) intelligemment. --François Nonnenmacher, http://padawan.info/fr/ 8 jun 2006 à 09:52 (CEST)

Illustrations / Cas concrets


Mon service informatique me limite sans explications ? S'il ne me fournit pas de solution de rechange acceptable, je contourne :

  • Il bloque MSN via le firewall ? J'utilise Campfire qui traverse le firewall.
  • Il m'impose SharePoint comme seul outil collaboratif pour tout faire ? J'utilise Basecamp, des forums, des wikis et des blogs quand ceux-ci sont plus adaptés (ou fonctionnent avec mon Mac à la maison, ou me permettent de travailler avec mes fournisseurs qui n'ont pas accès à l'intranet).

Les exemples ci-dessus ne sont pas exhaustifs. Ils illustrent le foisonnement d'outils internet, simples, ergonomiques, gratuits ou peu chers, qui "prennent" bien dans le grand public, et qui rendent le travail de la DSI plus difficile (qui peut être perçue comme encore plus lente, rigide, dépassée, coûteuse, etc.). --François Nonnenmacher, http://padawan.info/fr/ 8 jun 2006 à 18:13 (CEST)

Références et liens utiles sur le thème